Société

Des conseils pour investir dans le vin

L’une des décisions les plus importantes que vous aurez à prendre lorsqu’il s’agira d’investir dans le vin est de savoir où investir. Si vous êtes comme beaucoup d’investisseurs, vous cherchez probablement une sorte de juste milieu. Vous ne voulez pas être si loin devant que vous perdiez vos bénéfices, mais vous ne voulez pas non plus être si près que vous finissiez par être perdant. Apprendre ce qui est disponible vous aidera à trouver le bon endroit où le vin peut être un bon investissement. Voici quelques éléments à prendre en compte lorsque vous décidez où investir.

Des conseils pour investir dans le vin

Conseils pour investir dans le vinDe nombreuses personnes commencent leurs recherches sur Internet. Il existe de nombreux choix d’investissement que vous pouvez y explorer. Dans la plupart des cas, les rendements sont excellents lorsque vous investissez sur Internet. Toutefois, si vous recherchez un peu plus de diversité, vous devriez jeter un coup d’œil à certains magasins spécialisés. La sélection disponible est peut-être meilleure que celle que vous trouvez sur Internet, ainsi qu’une plus grande variété d’offres de vins. Mais où que vous alliez, n’oubliez pas que la qualité est un facteur important dans le choix du bon investissement.

Il faut également savoir si vous envisagez d’investir dans un bien immobilier, comme une maison ou un immeuble, ou si vous envisagez un investissement plus statique. Lorsque vous investissez dans un bâtiment, vous pouvez vous attendre à ce que les bénéfices soient plus importants. En revanche, les maisons sont plus difficiles à vendre et plus difficiles à stabiliser dans le temps. Il est généralement judicieux d’aligner vos biens à vendre avant de commencer à investir. Vous pourrez ainsi avoir une fourchette de prix claire et mieux comprendre où vous investissez.

Beaucoup de gens ont tendance à négliger l’assurance. Les taxes liées à l’investissement dans le vin peuvent être considérables et cet argent pourrait être mieux investi ailleurs. Assurez-vous que tous les domaines viticoles potentiels qui vous intéressent sont assurés, afin de ne pas vous retrouver redevable de la totalité de l’argent en raison d’un vol de vin. Investir dans une assurance viticole coûterait plus que l’investissement initial, mais ne serait pas difficile à obtenir. Il est conseillé de vous renseigner auprès des autorités locales pour toute question concernant l’assurance des investissements dans le secteur du vin.

Enfin, n’oubliez pas le plus important : la recherche ! Si vous voulez être informé et avoir toutes les bases nécessaires pour acheter du vin, il est également essentiel de faire des recherches. L’investissement dans le vin peut souvent être délicat car il existe de nombreuses options. N’ayez pas peur de poser des questions si vous ne comprenez pas quelque chose ou pour vous assurer de ne pas vous faire arnaquer. Même une simple recherche sur Internet vous montrera de nombreuses entreprises réputées auprès desquelles vous pouvez acheter.

Comment bien faire son investissement dans le vin ?

Le choix du vin dans lequel investir n’est pas facile, mais il peut être gratifiant lorsque vous le faites bien. Investissez dans le vin de manière intelligente ! Assurez-vous de vous informer et n’ayez pas peur de poser beaucoup de questions. Surtout, veillez à disposer d’un capital d’investissement suffisant pour absorber tout risque. Il ne sert à rien d’investir dans le vin si vous n’allez pas en dépenser une partie !

Investir dans le vin : quel vin pour 2021 ?

Pour 2021, trois catégories de vin méritent une attention particulière en investissement. Pour les novices, il est important de se faire accompagner par des professionnels, comme avec cavissima.com.

Les classiques : Bordeaux, Bourgogne et Rhône

Ce sont les vins qu’on ne présente plus ! Pour constituer une cave en bonne et due forme, la Bourgogne est un incontournable, aussi bien en blanc qu’en rouge. L’on peut même avancer que les vins de Bourgogne doivent représenter la majorité de bouteilles dans une cave. L’idéal est de concilier grands domines avec les nouveaux jeunes.

A la seconde place, figurent les incontournables grands crus de Bordeaux. Ces bouteilles restent en effet une référence de choix dans l’investissement viticole. Faisant la fierté du patrimoine viticole français, les vins bordelais arborent fièrement la valeur de « père de famille ». Investissement sûr, les grands crus de Bordeaux se démarquent sur le marché grâce à leur capacité de garde. Ce critère est ainsi garant d’une augmentation de la valeur au fil du temps.

Pour terminer le podium, viennent les produits de la vallée du Rhône. Ces cuvées sont toujours restées à la troisième place des grands vins. Or, l’essor de ce vin est depuis toujours palpable. En effet, on assiste depuis des années à une forte cote auprès de l’audience mais aussi à des prix faramineux.

Les vins du Sud, des produits en plein essor en œnologie

Dans le cadre de l’œnologie, l’intérêt des investisseurs se tourne désormais vers le Sud, alors qu’ils ont longtemps accordé une attention particulière aux produits du Nord. C’est ainsi que Roussillon, Languedoc, Corse et Provence commencent à avoir la cote.

Les vins étrangers, un filon à exploiter

Lorsqu’il est question d’investissement, la diversification est importante. Les vins étrangers représentent ainsi une valeur d’investissement intéressante pour ceux qui veulent diversifier leur cave. Toutefois, force est de constater que les vins étrangers sont encore minoritaires sur le marché. Parmi les pays les plus appréciés, se démarquent l’Italie, l’Espagne et le Portugal.

Les vins biologiques, un clin d’œil à la tendance écologique

Le vin adhère aussi désormais à la tendance bio. C’est ainsi qu’on retrouve de plus en plus sur le marché les vins natures, biologiques et biodynamiques. On les baptise les vins « eco-conscious ». Leur particularité ? Ils sont moins nocifs pour l’environnement et meilleurs pour la santé. Ces vins sont surtout observés dans le Jura, le Languedoc, le Rhône et la Loire. En outre, les vins nature ne contiennent pas de soufre. Cela rend leur condition de conservation plus exigeante.

Investissement dans le vin : le point sur la fiscalité

Il faut savoir que l’achat et le stockage de bouteilles de vin ne sont pas ponctués par une imposition. La fiscalité n’intervient qu’en cas de revente. Concrètement, lorsque l’investisseur revend ses bouteilles et génère une plus-value, son activité est imposable. Ainsi, s’il ne sort pas du cadre de l’activité patrimoniale, en cas de revente à un de ses proches par exemple, il est exempt d’impôt.

En revanche, s’il s’agit d’une activité professionnelle, les bénéfices générées appartiennent à la catégorie des Bénéfices industriels et commerciaux, et sont imposables.